C'est quand le bonheur?

Le (nouveau) départ

« Je ne pourrais pas dire que j’ai su être heureuse dans la vie, je ne pourrais pas me donner quatorze sur vingt à l’heure de ma mort, comme ce collègue de Pierre […] Quand je serai sous terre qu’est-ce que ça changera? Tout le monde se foutra que j’aie su ou non être heureuse dans la vie, et moi je m’en foutrai pas mal. »
Yasmina Reza, Babylone

figues

Il y a eu des hauts et des bas. Des très hauts et des très bas. Des pleurs, des sourires, du désir et de la mélancolie. Parfois les 4 à la fois (si si, c’est possible). Septembre aura été une épreuve. Les mots m’ont manqué, l’envie aussi, j’ai eu du mal à venir par ici, je me suis même dit l’espace d’un instant « mais à quoi ça sert finalement? ». Et puis Octobre est arrivé, doucement sur la pointe des pieds, il m’a donné un bon coup de pieds aux fesses en me disant que non, la vie parfois, et même souvent, n’est pas faite que d’insouciance, de gâteaux aux myrtilles et de câlins sous la couette. Est-ce une raison pour lâcher prise ? Je ne pense pas.

Parce que tu sais que cette petite boîte pleine de souvenirs tu la regarderas avec douceur dans quelques années mais que pour l’instant tu ne sais pas poser les yeux dessus, parce que ce dernier texto ne viendra pas, parce que tu redoutes d’être face à tes propres angoisses le soir et que c’est uniquement pour ça que tu restes tard au bureau (et aussi un peu pour commander sur frichti :)) et parce que tu viens de découvrir que non, l’existence ne se planifie pas à 5 ans, ni même à 3, ni même à 2 semaines. Et ça, c’est une sacrée nouvelle.

Et puis il y a eu ce moment tout simple. Mon frère a pris ma main, l’air de rien, et m’a poussé vers le piano. Il m’a dit tu vas voir on va faire une impro de jazz tous les deux ça va être chouette. Il m’a dit de ne pas réfléchir, que ça viendrait tout seul. Et ça m’a plu. Parce que réfléchir je ne faisais que ça, depuis des jours. Et des nuits. Alors on a joué tous les deux. Et effectivement c’était chouette. Un peu faux parfois aussi.

Ces moments sont un peu comme des bulles de savon, il faut savoir les repérer et les apprécier avant qu’ils ne disparaissent. Ils sont juste là pour te dire t’inquiète pas, ça va aller, accroche toi le voyage est pas encore tout à fait fini. Alors on va s’y accrocher, on va les pourchasser ces moments éphémères et simples. On va aller le tester ce brunch. On va l’écrire cet article. On va la faire cette balade au soleil. Et puis un jour (pas tout de suite quand même) l’air de rien on sera seule le soir chez soi et bizarrement on respirera calmement.  On aura même presque l’impression que c’est agréable de se retrouver avec soi-même. Mais ça, ça ne sera pas tout de suite.

Pour l’heure il y a le téléphone qu’on met exprès loin de soi pour ne pas être tentée. Tentée d’écrire à celui-ci. Ou d’attendre la réponse de celui-là. Il y a la boule dans l’estomac qui appuie fort et qui même quand tu as faim t’empêche d’avaler quoique ce soit (mais ça a l’avantage de te faire rentrer dans ton pantalon d’il y a 3 ans, celui que tu ne savais plus mettre mais  que tu voulais garder quand même « au cas ou » 🙂) . Il y a les angoisses le soir. Les pleurs la nuit. Les insomnies sur l’ordinateur (oui je like des photos à 4h du mat, et alors ?). Mais je progresse, et pour preuve, je l’ai testé ce brunch la semaine dernière.

Si tu y vas prend le porridge, avec plein de noisettes sur le dessus, ou la tartine de fromage frais avec des figues. Et du miel.

Vas-y avec quelqu’un que tu aimes, c’est plus cool. Perso j’ai choisi ma sœur, c’était une valeur sûre

Si en plus t’écoute ça, ou ça, en y allant à pied, parce que c’est mieux pour la santé, la journée est plus douce

fragments

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

11 Comments

  • Reply
    Contes et Délices
    5 octobre 2016 at 16 h 55 min

    Ton article est incroyablement beau et touchant. Je pense qu’il concerne n’importe qui un jour et moi j’entends ce que tu dis, tes mots m’imprègnent et je te le souhaite, moi, ce bonheur !!

    • Reply
      sarahmenesafraise
      7 octobre 2016 at 0 h 01 min

      Merci ma poulette! Je t’embrasse et te souhaite un joli week-end (un peu en avance!)
      Merci pour ton passage ici c’est toujours agréable de te lire 🙂

  • Reply
    Anne // the Little TeaTime
    5 octobre 2016 at 19 h 48 min

    Touchée par tes mots, vraiment… on ne se connait pas, mais j’aimerai te dire quand même qu’il y a plein de belles personnes autour de toi prêtes à partager de jolies choses avec toi, c’est certain ! Tu es une belle personne empreinte de sensibilité et de douceur, créative… alors continue de t’émerveiller sur les beautés que t’offrent chaque jour, avance tout doucement à ton rythme, profite de la vie, et continue de partager de jolies choses avec nous <3 ! Courage et bisous !!

    • Reply
      sarahmenesafraise
      6 octobre 2016 at 8 h 43 min

      Rohhh tu me donnes la chair de poule.. ça me touche tellement ton petit message, en effet on ne se connait pas mais pourtant ça m’a fait énormément plaisir de te lire. je te remercie pour ton passage ici, et aussi pour avoir pris le temps de laisser ce doux commentaire qui fait ma journée plus jolie ce matin!
      A bientôt j’espère

  • Reply
    soazig
    5 octobre 2016 at 21 h 38 min

    Un petit mot parce que derrière ce post on sent de la détresse… Je me balade souvent par ici où il y a tant de belles choses à lire et tant d’autres à déguster ! Je crois n’avoir jamais laisser de commentaire dans ton univers si poétique. C’est donc sans doute le bon moment parce que la tristesse semble t’habiter. J’espère alors que ce petit message sans prétention te donneras un peu de baume au coeur 🙂

    • Reply
      sarahmenesafraise
      6 octobre 2016 at 8 h 41 min

      Oh merci Soazig, ça me touche tellement! C’est adorable de ta part d’avoir pris le temps de laisser un commentaire, ça me fait chaud au coeur
      passe une bonne journée
      A bientôt!

  • Reply
    Laurelas
    6 octobre 2016 at 15 h 38 min

    J’espère que cet automne sera plus doux que ce mois de septembre, et puis je suis sûre que le temps fait bien les choses, pour oublier, mais pas trop, passer à autre surtout. Plein de réconfort, j’espère que le sourire va de nouveau s’accrocher durablement sur le visage 🙂
    Bises!

  • Reply
    Vic
    23 novembre 2016 at 23 h 49 min

    Et bien! Qu’est ce que tu écris bien! Cela fait bien plaisir de voir qu’il y a encore des personnes qui écrivent si bien, avec tant de simplicité. J’aime beaucoup ton « style », ton « univers » dans lequel j’ai l’impression de me retrouver. Sur ton blog je m’y sens bien, comme si j’y avais vraiment ma place! Merci pour ce moment!

    • Reply
      sarahmenesafraise
      27 novembre 2016 at 21 h 49 min

      Oh merci Victoria! ça me touche beaucoup ce que tu dis! Au cas ou tu ne l’aurais pas remarqué je suis très émotive/vite émue donc même si je n’ai pas forcément les mots justes sache que ton passage par ici me fait très plaisir!
      A bientôt j’espère 🙂

  • Reply
    Amélie
    23 janvier 2017 at 18 h 47 min

    Je découvre ton blog via « Ah la Parisienne », quelle plume ! J’aime beaucoup :))

    • Reply
      sarahmenesafraise
      14 février 2017 at 9 h 52 min

      Coucou Amélie!
      Merci pour ton passage ici ça me fait très plaisir 🙂 Je te souhaite une belle saint valentin <3

    Leave a Reply


    *