« Il est important d’avoir des rêves assez grand pour ne pas les perdre de vue lorsqu’on les poursuit » Oscar Wilde

glace-citrouille

A ton âge j’étais mariée. A ton âge j’étais enceinte pour la seconde fois. A ton âge j’achetais mon premier appartement. A ton âge, à mon âge, à notre âge, je n’ai rien de tout ça, j’en suis même très loin. Et heureusement. ça fait 20 ans que j’ai 5 ans. Les couettes blondes et le chocolat au coin de la bouche ont laissé place aux lunettes rondes et au tailleur cintré mais rien n’a changé. Ou presque. Le monde a tourné, très vite, il a fallu jouer la comédie. Il a fallu faire de grandes études, employer des mots savants, faire comme si tout était compliqué, et en particulier les relations humaines. Il a fallu apprendre à ne pas dire la vérité, à ne pas écouter les autres, à ne pas s’écouter. Il a fallu se conformer aux règles diverses et variées. Ne pas rire trop fort. Ne pas être si spontanée. Ne pas manger de fromage le soir. Ne pas fumer. Ne pas rentrer trop tard. Ne pas s’habiller trop, ou pas assez. Ne pas parler  de cette façon.

Quand avons-nous commencé à édicter ces règles? Quand avons-nous commencé à nous y conformer?

J’aime manger du fromage le soir. Et de la charcuterie. J’aime boire une bière en semaine et me dire que je suis en train de boire une bière en semaine. J’aime poser des questions. Beaucoup de questions. Vraies et spontanées. J’aime vivre. J’aime penser que la vie n’est jamais si compliquée si l’on se donne la peine de s’écouter. On m’a dit récemment, « tu sais Sarah on n’a qu’un passage, alors fais en sorte d’être heureuse ». Un passage. Un joli mot qui recouvre une réalité angoissante.

Ce passage, j’ai décidé d’en faire quelque chose. Quelque chose de chouette. Certes, je pourrais prendre des engagements, parce que ça fait bien, parce que ça fait important. Je pourrais faire de grandes annonces. Je pourrais faire des « trucs de grands » comme m’endetter sur 30 ans ou faire des apéros dinatoires entre cadres parisiens. Mais je préfère en faire quelque chose d’autre. Rempli de glace à la citrouille, de films d’horreur regardés entre ses mains, de soirée mojitos avec ma Cam, de dimanche matin chez maman, de sauts dans les flaques d’eau et de promenades en pyjama à la boulangerie les samedis d’automne.

Je ne veux pas de ton modèle qui rend tellement de gens si malheureux. Je ne veux pas de ta pression sociale. Je ne veux pas de ton carcan culturel. Je ne veux pas de parenthèses de bonheur. Je voudrais que ma vie soit cette parenthèse. Je voudrais un électrocardiogramme avec des hauts et des bas, parce que quand c’est linéaire, c’est que c’est pas très bon signe.

On va y aller petit à petit, sans rien lâcher. On pourrait commencer par la glace à la citrouille. Et puis on pourrait aller prendre l’air. S’assoir sur un banc public et rire très fort. Et puis dire bonjour à l’inconnu assis à côté. Ensuite on pourra aller s’attarder à la terrasse d’un café parisien. On prendra une bière. Mais on dira au serveur que oui c’est en semaine, mais que c’est à cause du passage. C’est pour qu’il soit plus doux. 

glace-citrouille

La recette du bonheur

Pour environ 4 pers

Ingrédients

400g de citrouille (environ 250-300g de purée finale)
20cl de lait d’amande
3 jaunes d’oeufs
120g de sucre de canne
120g de crème fleurette
1 c.c de cannelle
graines de courges pour la déco

Préparation:

  • Peler la citrouille, la couper en morceaux et la faire cuire dans l’eau bouillante une 20taine de minutes
  • L’écraser dans un bol en purée et la laisser refroidir
  • Preparer la crème anglaise: dans un saladier battre les jaunes d’oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse
  • Dans une casserole sur feu doux faire bouillir le lait et la crème
  • Verser le mélange crème-lait sur les oeufs en mélangeant rapidement puis transvaser le tout à nouveau dans la casserole et faire cuire à feu doux en mélanger sans cesse
  • Dès que le mélange épaissit (il doit naper une cuillère en bois) au bout de 10-15min l’arrêter et mettre la casserole dans l’eau froide pour arrêter la cuisson
  • Mixer ensuite la crème anglaise et la purée de citrouille ensemble
  • Ajouter la cannelle
  • Mettre au congélateur en sorbetière, ou sans sorbetière sortir la glace toutes les heures pour la mélanger pendant environ 3h

Conseil: la glace maison se décongèle beaucoup plus lentement que la glace du commerce, donc il faut la sortir 15 bonnes minutes avant de la déguster! Conseil qui peut s’avérer utile en cas de grosses fringales..

glace-citrouille

16 Commentaires

  1. sotis 24 octobre 2016 à 15 h 15 min

    ta façon, de voir la vie me plait autant que cette glace à la citrouille m’intrigue, il fait absolument que je teste ça,e t dire que j’avais ranger la sorbetière au fin fond de mon placard!!!! bisous

    Répondre
    1. sarahmenesafraise - Site Author 2 novembre 2016 à 11 h 07 min

      Ahahah désolé de te faire déranger à nouveau tes placards, c’est vrai qu’à l’approche de Novembre c’était pas si insensé de ranger la sorbetière….mais bon je ne suis pas une fille très logique 🙂
      A bientôt!

      Répondre
  2. Francisca 24 octobre 2016 à 15 h 39 min

    Un état d’esprit dont j’essaie de me rapprocher.
    Belle journée ☺

    Répondre
    1. sarahmenesafraise - Site Author 2 novembre 2016 à 11 h 06 min

      C’est déjà beaucoup d’y aspirer à cet état d’esprit Francisca, il n’y a pas de raison que tu ne l’atteignes pas 🙂
      A très bientôt!

      Répondre
  3. Laura 24 octobre 2016 à 19 h 03 min

    Ça a l’air doux et délicieux 💛

    Répondre
    1. sarahmenesafraise - Site Author 2 novembre 2016 à 11 h 06 min

      Merci Laura pour ton passage et ton commentaire! Toujours un plaisir de te lire 🙂

      Répondre
  4. soazig 25 octobre 2016 à 18 h 37 min

    cette couleur de glace est éclatante comme l’envie de vivre TA vie que tu as ! Carpe Diem 😉

    Répondre
    1. sarahmenesafraise - Site Author 2 novembre 2016 à 11 h 05 min

      Carpe Diem résume exactement cet article 🙂
      Merci pour ton passage et ton petit commentaire!
      A très bientôt !:)

      Répondre
  5. Amandine 26 octobre 2016 à 14 h 41 min

    J’aime beaucoup ta recette du bonheur. Originale, colorée et certainement pleine de goût. Et je partage ta réflexion, rendons notre passage le plus doux possible, à l’instar de cette glace à la citrouille.

    Répondre
    1. sarahmenesafraise - Site Author 2 novembre 2016 à 11 h 05 min

      Merci pour ton passage Amandine! Ravie de voir que ma conception de vie est partagée avec bonheur par d’autres belles personnes:)

      Répondre
  6. Rosenoisettes 27 octobre 2016 à 18 h 03 min

    Quelle superbe glace à savourer le soir, en dessert, mais aussi le midi, au goûter ou en en-cas … car elle a l’air délicieuse !

    Répondre
    1. sarahmenesafraise - Site Author 2 novembre 2016 à 11 h 04 min

      Merci pour ton passage ma belle! J’ai fait un ptit tour récemment sur ton blog et beaucoup de choses ont atterri dans ma to do… Tu vas occuper mes week-ends 🙂

      Répondre
  7. La_FEP 30 octobre 2016 à 1 h 59 min

    Je ne veux pas non plus de cette pression sociale ! Heureusement pour nous, il y a la glace à la citrouille… Merci pour cette belle recette ! =)

    Répondre
    1. sarahmenesafraise - Site Author 2 novembre 2016 à 11 h 09 min

      Ahaha oui c’est une arme comme une autre, on fait avec ce qu’on a 🙂
      Mais pour tout te dire ça marche assez bien, et c’est le type de dessert régressif qui va bien pour regarder un bon film sous la couette et faire un peu l’autruche face à tout nos questionnements 🙂

      Répondre
  8. Camille 5 novembre 2016 à 1 h 20 min

    Oh, que j’ai aimé lire ton texte ! Et lire la glace à la citrouille, aussi.

    Répondre
    1. sarahmenesafraise - Site Author 27 novembre 2016 à 22 h 04 min

      merci pour ton passage ma jolie, ça me fait très plaisir, surtout que j’adore tes articles, alors ça me fait encore plus plaisir quand c’est un petit mot de toi 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*