L’entre-deux.

 

Récemment on m’a demandé si je serai encore là dans 5 ans. Dans cette vie-là. Avec ces mêmes rituels quotidiens, ces jours, ces nuits, Paris, la belle chronophage.

5 ans. 1825 jours. Une éternité. Et si peu paradoxalement.

Pendant longtemps j’ai mis un pied devant l’autre sans vraiment lever la tête, avec concentration, sans vraiment prêter attention aux chemins qui se présentaient. C’était simple.

Fastidieux, mais simple.

Tout un cheminement d’étapes qu’il fallait franchir, progressivement, pour faire comme les uns, pour prouver aux autres, pour en rassurer d’autres encore. J’ai eu mon bac, mon diplôme de piano, commencé de grandes études, puis les ai finies. J’ai voyagé, juste ce qu’il fallait, histoire de cocher les cases. J’ai décroché un job prestigieux. J’ai fait tout bien comme il faut.

Et puis il n’y a pas si longtemps j’ai pris conscience. A la manière d’un équilibriste. Le vide vertigineux. Des choix. Mille choix. Mille opportunités. Des manières de voir différentes. Des manières de vivre autrement. J’ai relevé la tête et j’ai arrêté de regarder mes pieds. J’ai réalisé que la vie n’était pas une succession d’étapes, qu’elle était surtout faite de choix, plus ou moins difficiles à prendre, qui pouvaient mener dans toutes les directions. Absolument toutes.

La période d’entre-deux.

Ou l’on a fait ses preuves. Passé les épreuves. Quand l’autre vie commence. Toujours plus compliqué sans les petites roues. Faire des choix pour soi, s’interroger sur la finalité, sur l’essentiel. Tout retourner, pour tout recommencer. Mais cette fois pas pour les autres.

 

Sans transition aucune recette du soir bonsoir.

Cookie fondant et verre de lait s’il vous plaît. L’essence du dimanche soir. J’ai longtemps cherché la recette parfaite de cookie, un peu

 

mou avec de grosses pépites, à force d’essais plus ou moins concluants, de mix de recettes, j’ai finalement trouver un entre-deux (on y revient) plutôt satisfaisant. Je vous les livre en pâture un peu plus bas.

 

Print Recipe
Serves: 4 Cooking Time: 1h

Ingredients

  • 150 g de farine
  • 90 g de sucre blanc
  • 90 g de cassonade ou de vergeoise brune
  • 110 g de beurre doux pommade
  • 1 œuf moyen
  • quelques goutes d'arôme vanille
  • 2 pincées de sel
  • 1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude
  • 1/2 cuillère à café de levure chimique
  • 150 g de pépites de chocolat

Instructions

1

Sortir l'oeuf et le beurre 1h à l'avance (afin que l'oeuf soit à température ambiante et le beurre mou)

2

Battre le beurre mou avec les sucres

3

Incorporer l'oeuf et l'arôme de vanille

4

Dans un autre saladier tamiser la farine, le sel, la levure et le bicarbonate

5

Ajouter le mélange sec (farine, sel..) au mélange liquide

6

Ajouter 2/3 des pépites

7

A ce stade vous pouvez laisser la pâte reposer 1h au frigo, personnellement je ne le fais pas à chaque fois, impatience oblige 🙂

8

Faire des petites boules à la main en les aplatissant légèrement sur une plaque recouverte de papier cuisson

9

Rajouter le reste des pépites sur le dessus des cookies en décoration

10

Enfourner dans le four préchauffé à 160° pour 15 à 20min en surveillant

11

IMPORTANT: Les sortir quand ils sont encore mous, voire peu cuits c'est la clé!

12

Les faire refroidir sur une grille à la sortie du four

4 Commentaires

  1. Excursion francophone 6 mai 2018 à 16 h 08 min

    hmm les cookies aux chocolats, ça me rappelle mon adolescence, ma mère m’en préparait souvent, merci pour cette recette que je n’hésiterai surtout pas à tenter, a bientôt et bon appétit

    Répondre
    1. sarahmenesafraise - Site Author 30 juillet 2018 à 16 h 37 min

      Merci pour ton passage 🙂 Je réponds un peu tard par manque de temps mais je vois toujours les commentaires qui me font à chaque fois un grand plaisir, n’hésite pas à repasser et me donner ton avis sur la recette 🙂 A bientôt!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*